BIENVENUE !

En 1898, Beth Ellis, une brillante jeune Anglaise, embarque à bord d’un paquebot en partance pour la Birmanie et s’en va passer six mois chez sa sœur et son beau-frère fonctionnaire de l’Indian Civil Service posté dans la station climatique de Maymyo. En 1899, elle publie le récit de son voyage, An English Girl’s First Impressions of Burmah, son premier livre.

Avec ce texte, Beth Ellis fait œuvre originale en recentrant son récit sur son vécu avec un génie comique certain et une réelle fantaisie. Avec l’air de ne pas y toucher, elle en profite aussi pour faire une critique en creux des colons et dévoie divers symboles impérialistes. Sous couvert de légèreté et d’humour, Beth Ellis fait souffler un indéniable vent de fraîcheur sur le genre du récit de voyage en Birmanie.

Portrait de Beth Ellis

Portrait de Beth Ellis.
Avec l’aimable autorisation de Miles Ellis.

Ce récit est aussi disponible pour tablette et mobile dans la boutique !

 

Format HTML

 

Format HTML

 

Format ePub

 

Format iBook (Apple)

 

Format PDF

 

Format Kindle

VERSIONS DISPONIBLES SUR CE SITE

L’eBook est disponible ici aux formats suivants :

  • Lecture sur mobile (format mobi).
  • Lecture sur liseuse (format ePub).
  • Lecture sur tablette et ordinateur (format PDF).

Les internautes ayant effectué un achat ont la possibilité de s’inscrire au site pour lire ce récit en ligne (notes illustrées sous forme de fenêtres contextuelles au fil du texte). Ce format est optimisé pour une lecture sur tablette et ordinateur (navigateurs Chrome, Firefox, Opéra).

AUTRES VERSIONS

L’eBook est aussi disponible sur les plateformes :

  • Apple Books, pour lecture sur Mac et iPad (format iBook), avec notes illustrées sous forme de fenêtres contextuelles.
  • Amazon, pour lecture sur Kindle.
Portrait de Beth Ellis assise

Portrait de Beth Ellis vers 1908, Wikimedia Commons.

EXTRAIT :
INTRODUCTION DE BETH ELLIS

 

Vers la fin de mon séjour en Birmanie, je dînais un soir chez un ami à Rangoon quand mon voisin de table, membre éminent de l’Indian Civil ServiceIndian Civil Service (ICS) : la prestigieuse haute fonction publique du Raj britannique. À la fin du 19e siècle, les Civilians ou « (fonctionnaires) civils indiens » sont en réalité encore presque exclusivement des Britanniques formés dans les meilleures écoles du Royaume-Uni., se tourna vers moi et me demanda à brûle-pourpoint si j’avais l’intention d’écrire un livre. Mes promptes dénégations le surprirent : mais que comptais-je faire de ma vie, alors ? Je n’avais jamais envisagé les choses sous cet angle auparavant, et j’en fus marrie.

J’avais toujours eu pour ambition de faire à Rome comme font les Romains, et si la coutume voulait que tout visiteur occasionnel du pays aux mille pagodes écrive un livre ou « fasse quelque chose de sa vie », comme mon questionneur le laissait entendre, mon devoir semblait tout tracé. Je n’avais aucune envie d’entreprendre ni l’une ni l’autre chose…

Rangoon train station, Burma. Photo Sam Greenwood, avec son aimable autorisation

Liste des illustrations

| Table des matières | No Comments
Les informations concernant les images qui illustrent les têtes de chapitres de "Premières impressions d'une jeune Anglaise en Birmanie" sont rassemblées ci-dessous.
Little girl, Kyaiktiyo, Burma. Photo Sam Greenwood, avec son aimable autorisation

Glossaire

| Table des matières | No Comments
Les termes et notions birmans, hindis, anglo-indiens et anglais explicités en notes au fil des chapitres sont rassemblés ici.
Sunset on the Irrawaddy, Burma. Photo Sam Greenwood, avec son aimable autorisation

12 – Le retour

| Table des matières | No Comments
Le lendemain matin, nous ne trouvâmes dans la petite hutte au bas du compound que trois selles abandonnées et quelques rênes arrachées.
Young Burmese Tigers, from "The Zoo" A Sketch Book by A.W. Peters, published by A. & C. Black, Ltd., Soho Square, London, W. I, British Manufacture

11 – Une partie de chasse

| Table des matières | No Comments
Les histoires de chasse au tigre sont à la Birmanie ce que les histoires de pêche sont à l’Angleterre, et j’imagine qu’elles sont pareillement abracadabrantes.